bandeau site en beta

Ateliers de co-construction citoyenne de l’Agence Française pour la Biodiversité

Consultation menée par l'Agence Française de la Biodiversité

Méthode(s) utilisée(s)

Outil(s) utilisé(s)

Information sur la démarche

  • Contexte

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) est un établissement public du ministère de la Transition écologie et solidaire. Elle exerce des missions d’appui à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. Elle vient en appui aux acteurs publics mais travaille également en partenariat étroit avec les acteurs socio-économiques.

Elle a également vocation à aller à la rencontre du public pour mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité. L’AFB a organisé des ateliers avec des citoyens et des agents pour déterminer les moyens et les conditions de leur participation et répondre à l’enjeu de les associer de manière pérenne et sincère à son fonctionnement.

Trois niveaux de participation ont été explorés dans cette démarche :

1er niveau : Education et sensibilisation aux enjeux de la préservation de la biodiversité à travers de l’information et/ou des formations

2ème niveau : Des citoyens co-acteurs de certaines missions de l’AFB

3ème niveau : Co-décision et participation à la gouvernance de l’agence

  • Finalité de la concertation : définition d’une manière d’associer les citoyens de manière pérenne à la vie et à la gouvernance de l’AFB.

  • Durée: fin 2017-début 2018 (phase1: concertation), 2019-2020 (phase 2: expérimentation)

  • Nombre de participants : environ 50 participants (dont une dizaine d’agents AFB), puis une 30aine pour l’expérimentation

  • Modalités de participation : ateliers de co-construction organisés à Paris, Tours, Besançon et Marseille (phase1) et ateliers de prototypage pour définir le rôle et le fonctionnement de l’instance (phase2)

  • Points forts du dispositif : permettre la participation des citoyens dès la phase de définition du projet jusqu’à la conduite de l’exercice.

Livrables :

  • phase 1 : un cahier d’idée
  • phase 2 (pour le comité d’orientation citoyen) : un mandat, une série de principes de fonctionnement et une fiche de saisine
  • phase 2 (pour les résidents des Agences Régionales de Biodiversité) : un mandat et une feuille de route pour 2020

Points forts du dispositif

Qualité du panel

  • Les citoyens ont été recrutés pour composer un panel représentatif de la diversité de la population française. Une attention a été portée aux particularités géographiques (milieu urbain, rural, littoral, montagne) ainsi qu’aux postures des citoyens à l’égard de la préservation de la biodiversité.

Devoir de suite et engagements

  • A l’issue de la première phase, l’AFB, comme elle s’y était engagé a réalisé et envoyé aux participants un cahier d’idées qui récapitule une trentaine de propositions citoyennes issues des ateliers (2018) ; décidé d’étudier la mise en œuvre de cinq projets imaginés par les citoyens, après en avoir évalué la faisabilité : le Comité d’orientation citoyen (COC), les Résidents des Agences régionales de la biodiversité (ARB), les Zones à restaurer (ZAR), le Biodimètre et les Ambassadeurs de la biodiversité ;lancé deux expérimentations avec l’ambition d’associer les citoyens de manière pérenne à la gouvernance et aux missions de l’AFB (2019) : le comité d’orientation citoyen et les résidents de l’ARB…)

  • L’AFB a par ailleurs associé dès le début du projet une chercheuse du Muséum d’Histoire naturelle qui suit l’ensemble des ateliers et dont la recherche a pour objectif la mesure de l’impact de l’association des citoyens sur les représentations quant à la nécessité de préserver la biodiversité

Pour en savoir plus

capture d'écran de Ateliers de co-construction citoyenne de l’Agence Française pour la Biodiversité